Amélioration des politiques pénales ?

logo FFA

La circulaire du 12 février du ministère de la justice sur « l’amélioration des politiques pénales concernant les stupéfiants » interpelle et inquiète la Fédération Française d’Addictologie. Elle souligne le caractère inadapté de cette circulaire qui en renforçant la pénalisation de l’usage des drogues illicites :

  • fait fi, tant des données épidémiologiques que des réalités sociétales et de l’expérience des professionnels de ce champ ;
  • ignore totalement la place de l’alcool, tant en terme de santé publique que de sécurité publique ;
  • risque de mettre à mal toutes les coordinations santé-justice en train de se mettre en place, ainsi que tous les efforts déployés par les professionnels, de la santé comme de la justice, pour élaborer à chaque fois que possible un continuum cohérent de réponse à cette problématique multi factorielle ; réponse d’abord éducative, puis de prise en charge et d’accompagnement médico-psycho-social, et enfin, quand nécessaire, et notamment pour le trafic, de sanction pénale ;
  • renforce la pénalisation et la coercition sans donner les moyens nécessaires à l’éducation et à l’accompagnement durable, seules à même de permettre des évolutions favorables et persistantes des comportements en matière d’usage de substances psycho actives ;
  • plutôt que de permettre la modélisation et le développement des procédures de collaboration santé/justice, pertinentes et efficaces, in fine, renforce les aspects les plus inappropriés de la loi de 1970.

La FFA appelle à la mise en place d’une politique globale et cohérente vis-à-vis de l’ensemble des substances psycho-actives, centrée d’abord sur la prévention, la santé publique, la réduction des dommages et la collaboration des différents acteurs.

Date première publication :
06/03/2012

Partager/Imprimer

Laisser un commentaire

¤