Politique des drogues : les recommandations de l’AFR pour la France et l’Europe

La France et l’Union Européenne planchent toutes les deux sur leur prochain plan d’actions respectif en matière de drogues. L’AFR a été sollicitée à ces deux niveaux pour faire connaître ses propositions. Les revendications envoyées à la MILDT portent essentiellement sur :

  • la Réforme la loi de 1970
  • la Création d’un forum national de la société civile en matière de drogues.
  • la Couverture du territoire en dispositifs de RdR.
  • l’Elargissement de la palette des outils de réductions des risques (substitution, annalyse de substances, services spécifiques à un public particulier : femmes, précaires, primo-consommateurs…)
  • la Définition d’une politique de soins et de réduction des risques en milieu pénitentiaire.
  • le Soutien des actions en milieu festif (au sens large du terme et pas uniquement en référence au milieu tekno alternatif).
  • le Soutien des élus locaux dans la coordination des partenariats locaux et intégrés en matière de drogues.
  • la Sensibilisation, Formation et Coordinnation les différents acteurs intervenant dans le champ de la réduction des risques

Pour connaître le détail de ces propositions vous pouvez télécharger le document général et celui dédié aux milieus festifs. D’autres associations ont aussi fait des propositions. Voici dans un même document celles d’EDVO, ELSA France, l’Académie de médecine, du RESPADD, de l’UFSBD, du GEGA, de l’ANPAA, de PSA, de l’ACT et de la FA. A part celles de la FFA (libre blanc).

Au niveau européen en tant que membre du Forum de la société civile en matière de drogues, l’AFR a ratifié les recommandations communes (en anglais). Elles portent sur le respect d’une approche globale et équilibrée dans laquelle les droits humains et la santé priment dans tous les secteurs impliqués. L’AFR soutien également avec d’autres partenaires une annexe complémentaire portée par l’IDPC au sujet des états qui ont opté pour des politiques de dépénalisation ou de décriminalisation. Enfin l’AFR a pris l’initiative de proposer une recommendation spécifique à la consommation récréative de drogues et aux milieux festifs.

Date première publication :
28/03/2012

Partager/Imprimer

Laisser un commentaire

¤