sdp_french_hi_res_rgb-1_0

Soutenez. Ne punissez pas

Manifestation
Date évènement:
26/06/2013
Lieu:
Paris

Une centaine de personnes ont répondu à l’appel en France.

Au même moment nous étions des milliers dans le monde avec 41 villes participantes à demander aux gouvernements de
changer les politiques en matière de drogues

« Soutenez. Ne punissez pas » est une campagne qui vise à mettre fin au VIH en appelant à une réforme des politiques gouvernementales en matière de drogues. La campagne a été développée par le Consortium International sur les Politiques des Drogues (IDPC), le Réseau International des Usagers de Drogues (INPUD), Réduction des Risques International (HRI), l’Alliance Internationale sur le VIH/sida.

Soutenez

Investissez dans des réponses efficaces au VIH pour les usagers de drogues.
Les programmes étant considérés comme essentiels pour lutter contre le VIH parmi les usagers de drogues doivent être largement disponibles. Il s’agit notamment de programmes d’échange de seringues et de traitement à la méthadone, de services de traitement antirétroviral pour les usagers de drogues séropositifs, des services d’aide et de conseil et autres services de soutien pour aider les usagers à adhérer aux médicaments et à renforcer leurs compétences et leurs connaissances pour modifier leur comportement. Ces services incluent par ailleurs une aide juridique afin de défendre les usagers de drogues contre la discrimination.

Ne punissez pas

Les gouvernements doivent réformer les lois sur la drogue et les politiques qui imposent des sanctions sévères à l’encontre des usagers de drogues.
Cette approche punitive n’a pas réussi à réduire les niveaux de consommation de drogues, mais a au contraire augmenté les problèmes de stigmatisation et de discrimination, entravant ainsi l’accès aux services de prévention, de traitement et de soins qui sont essentiels pour sauver des vies et réduire la propagation du VIH. Pénaliser et incarcérer les usagers de drogues détruit des vies et anéantit les efforts de prévention du VIH.

La campagne s’inscrit dans le cadre de l’Action communautaire pour la réduction des risques, menée par l’Alliance Internationale sur le VIH/sida, qui vise à étendre les services de réduction des risques à plus de 180 000 usagers de drogues injectables, leurs partenaires et leurs enfants en Chine, en Inde, en Indonésie, au Kenya et en Malaisie.

photoafr

Journée d’action du 26 Juin

La Journée du 26 Juin avait pour objectif de donner à voir des groupes militants dans plusieurs villes à travers le monde, 26 au total, avec le rassemblement de groupes d’au moins 100 partisansvêtu d’un t-shirt blanc avec le logo de  » Soutenez. Ne punissez pas », ainsi que des masques de Richard Nixon.

Pourquoi le 26 Juin?

Le 26 Juin est la Journée Internationale contre l’Abus de Drogues et le Trafic Illicite, mais aussi (paradoxalement) la Journée Internationale de Soutien aux Victimes de Torture. Tandis que les pays les plus répressifs « fêtent » ce jour par des condamnations voire des exécutions de consommateurs ou de trafiquants de drogues, les autres perpétuent à leur manière la guerre à la drogue, cette guerre contre leurs propres citoyens. L’IDPC et ses partenaires proposent de se réapproprier cette journée en dénonçant les atteintes faites aux consommateurs de drogues.

Pourquoi en France aussi ?

Bien que la France ait une politique de santé globalement favorable aux usagers de drogues de nombreuses ombres demeurent au tableau. Des milliers de personnes sont incarcérées pour le simple usage de stupéfiant, la tolérance zéro exacerbe la violence liées au trafic de drogues, en prison les droits à la santé des usagers de drogues ne sont pas respectés, l’opinion publique et les médias continue de stigmatiser les consommateurs de drogues, le soutien aux programmes de réduction des risques diminue, etc. Les témoignages recueillis dernièrement par l’AFR sont éloquents.

Pourquoi Richard Nixon ?

Il y a environ 40 ans, le président américain Richard Nixon a lancé une  » guerre contre la drogue » et a été le premier homme politique à mettre en avant ce concept. Cette  » guerre » a résulté en un système répressif mondial, de hauts taux d’incarcération, une approche punitive vis-à-vis des usagers de drogues, et a été utilisée pour justifier des exécutions extrajudiciaires, l’usage de la torture et de traitement forcé, etc.

Plus d’infos

Partager/Imprimer

¤