Annulations d’événements festifs de musiques électroniques : incompréhensions entre pouvoirs publics, professionnels de la fête et publics festifs

Communiqué de presse, le 19/01/2015.

Nous, associations spécialisés dans la santé en milieux festifs, regrettons le contexte d’annulations à répétition d’événements festifs électroniques et leurs multiples conséquences.

Les acteurs de santé publique en milieux festifs qui étaient présents lors d’I Love Techno 2014 à Montpellier déplorent l’annulation de cet événement à l’ heure de l’ ouverture du festival. Cette nouvelle annulation intervient après de multiples annulations d’événements festifs de type « musiques électroniques» (pour exemples Grammont Boréalis en 1999, Electromind en 2009; et en 2014 avec Amnézik Festival au Luc-en-Provence, Funky Family Fest à Fréjus, PikNik à Montpellier. .. ).

Un dispositif de santé conséquent était mis en oeuvre à cette occasion avec le concours des organisateurs : espaces de prévention et de réduction des risques, déambulations parking et site, analyse de drogues,
espaces de repos et de réassurance. Ces interventions comprenaient 50 personnes, et étaient complémentaires au dispositif de premiers secours composé lui de 70 soignants. Prévenir la survenue de problèmes de santé et de sécurité publique rend toutes annulations légitimes. Pour autant, on ne doit pas se satisfaire d’une annulation de dernière minute via à vis des risques que cela engendre.

Plus que ces décisions d’ annulation, c’est leur mise en oeuvre qui pose question, avec un problème de communication à l’intention des festivaliers. Ceci a pour effet d’exacerber Je sentiment de répression de la culture musiques électroniques avec plusieurs effets: les émeutes sur site; des changements de projets de soirées, plus ou moins précipités ; la marginalisation des événements et des publics festifs de ce type ; le développement de manifestation revendicatives ; la tenue de soirées plus restreintes . .. Tous ces éléments entraînent la multiplication des prises de risques festives. En tant qu’acteur de prévention et de réduction des risques nous déplorons les conditions d’annulation du festival et les annulations à répétition. De plus nous regrettons l’image négative de ces événements festifs véhiculée par les médias.

Heureusement, aucun débordement significatif (à notre connaissance) n’est à signaler cette fois suite à l’annulation d’I Love Techno 2014. Mais plus que de prévenir et d’informer les publics sur la santé festive, notre rôle est aussi d’accompagner du mieux possible les acteurs concernés par la fête, notamment dans la mise en oeuvre de conditions adaptées à la tenue de ces événements festifs.

L’ensemble des signataires de ce communiqué appellent donc les pouvoirs publics, les organisateurs d’évènements festifs à davantage de vigilance, de communication et de coordination. Nous demandons un temps d’échange et de réflexion entre tous les acteurs des milieux festifs pour donner les moyens d’une fête à moindres risques.

Signataires : AFR, Aides, Aléas, ASUD Nîmes, Bus 31 /32, Korzéame, Le Zinc, Le Tipi, Médecins du Monde, Techno +.

Contacts : Plus Belle la Nuit : 0698243132, coordination@plusbellelanuit.org

Laisser un commentaire

¤