La RdR entre dans stratégie antidrogue 2013-2020 de l’Union Européenne

La stratégie antidrogue 2013-2020 de l’Union Européenne, approuvé en décembre 2012 par le Conseil des ministres de l’Union européenne, constitue le cadre politique global et définit les priorités générales de la politique de l’UE en matière de lutte contre la drogue, arrêtés par les États membres et les institutions de l’UE pour la période 2013-2020. Le cadre, la finalité et les objectifs de la présente stratégie serviront de base à deux plans d’action drogue quadriennaux ultérieurs de l’UE. Elle vise à protéger et à améliorer le bien-être de la société et des personnes, à protéger la santé publique, à offrir un niveau élevé de sécurité à la population et à aborder le phénomène de la drogue selon une approche équilibrée et intégrée reposant sur des données factuelles.

Pour la 1ère fois, la Réduction des risques et des dommages est nommément citée dans la stratégie de l’UE en « complémentarité » et d’« importance égale » aux autres mesures socio-sanitaires. L’UE reconnaît les bons résultats de la RdR en matière de lutte contre les infections et la surmortalité des consommateurs de drogues. A ce titre elle demande d' »investir dans les mesures efficaces de RdR et de poursuivre la recherche sur ces mesures« .

Les intéractions entre les drogues illicites, l’alcool et les médicaments, les nouvelles substances consommées, la lutte contre le VHC et la surmortalité des consommateurs de drogues, figurent au tableau des nouveaux défis que l’UE souhaite relever.

Date première publication :
21/12/2012

Partager/Imprimer

Laisser un commentaire

¤